mardi 10 avril 2012

Le nouveau site Pierrefitte des archives nationales de France


STIA: 5 avril: Jour 4

Le nouveau site Pierrefitte

Les conférenciers Isabelle Chave, Béatrice Herold et Pierre Fournié nous ont présenté le projet de Pierrefitte-sur-Seine, le nouveau site des archives nationales.

Depuis des décennies, les sites sont saturés. Ce problème étant si grand, que les archives nationales ont dû abandonner le stockage des archives de notaire (études notariales).

En 2004, le Président de la république annonce la construction d'un bâtiment pour les archives.

Les critères pour retenir un lieu sont les suivants:
•    prêt des administrations, des ministères
•    accessibilité par le métro
•    être dans un environnement studieux, environnement de recherche

Le site de Pierrefitte est alors retenu puisqu'il répond à ces critères.
Les travaux ont débuté en 2009 et l'ouverture au public est prévue pour 2013.
Le bâtiment comportera 10 étages. Il y aura une possibilité de 320 km linéaire de documents pour le stockage, soit 75% de la surface totale.
Ce bâtiment se veut écologique. Le contrôle climatique est fondé sur l'inertie thermique. Les murs sont en béton.
Il n'y a pas de climatisation; l'équilibre climatique est fondé sur l'air intérieur et extérieur. La température sera entre 16 à 23 degrés et l'humidité variable de 30 à 50%.
Ces dispositions permettront d'atteindre 70% d'économie d'énergie.

En ce qui concerne la sécurité incendie, un système de détection incendie optique est prévu et un système d'extinction automatique par brouillard d'eau (fines gouttelettes). Les murs sont coupe-feu et devraient résister 4 heures.

Les satellites sont prévus pour recevoir le public.
•    Ils sont pourvus d'auditorium et de salles d'exposition.
•    De la place pour les activités pédagogiques.
•    les espaces logistiques

Parallèlement à la construction du nouveau site, des préparatifs s'organisent. En effet, les opérations de traitement de fonds sont en branlent et consistent à:
•    conditionnement (changement de boîtes)
•    désinfection (en changeant d'environnement, cela pourrait provoquer des champignons)
•    restauration
•    microfilmage
•    numérisation (pour permettre de déplacer les archives, mais  laisser au public l'accès à la documentation)

Des codes à barres sont installés. Ils serviront à tracer la localisation d'origine et de redonner des nouvelles données de localisation aux documents, une fois le déménagement effectué.

La volumétrie du déménagement est estimée à 200 km linéaire de documents.
Il y aura 30 chaînes de transfert d'archives, selon des thématiques pour les ranger dans le site de Pierrefitte.
La durée du déménagement devrait être de 16 mois. Il est très étendu pour permettre au public de continuer à avoir accès aux archives et de réduire au maximum les délais d'incommunicabilité.

Les archives nationales: lieu éducatif

Pierre Fournié, responsable du Département de l'action culturelle et éducative (DACE) nous a entretenus sur les actions éducatives des Archives nationales.

L'action éducative sera basée au site de Pierrefitte et recevra des groupes scolaires.
Le but est d'enrichir l'offre culturelle et montrer au grand public les archives.

En 2011, 190 000 personnes ont visité les centres d'archives.

Le défi est d'aller chercher les publics des milieux défavorisés et de mettre en place de réseaux de médiateurs incitant les gens à venir voir les archives.

Le système d'information archivistique (SIA) des archives nationales

Le système étant devenu désuet, il fallait en trouver un nouveau.

Pour répondre aux orientations, une équipe a été mise en place pour rédiger un cahier des charges. L’équipe a été appuyée par des informaticiens (travail à deux archiviste/informaticiens)

Architecture fonctionnelle du SIA:
•    portail intranet: ouvert aux utilisateurs; comprend un manuel de l'utilisateur
•    application de gestion
•    référentiel des articles et des espaces
•    entrées (collecte)
•    gestion des salles de lecture
•    inscription des mouvements en dehors des salles de lecture
•    exposition
•    application documentaire
•    production d'instruments de recherche selon XML ead
•    description des productions des fonds
•    gestion des accès aux archives numérisées par l'instrument de recherche
•    portail internet: grand public
•    salle d'inventaire virtuelle
•    interrogation des instruments de recherche
•    séries de télé procédures

Aucun outil n'offrait tous les besoins envisagés. Il a donc fallu faire appel à une firme. La firme a la responsabilité d'intégrer tous les outils utiles et répondant aux besoins.

Le portail Internet:
•    Met en valeur les actualités culturelles
•    Accès aux salles des inventaires virtuelles
•    En cliquant sur 4 entrées permet d'accéder aux archives de différents types
•    Recherche par cadre de classement ou notice de description
•    Accès à la liste des instruments de recherche relatifs au fonds consulté

Chantier de dématérialisation des instruments de recherche

Madame Chave indique que 23 500 instruments de recherche ont été recensés. Une grande quantité de fiches papier (1,3 millions) et documents papier ont aussi été inventoriés.
32% des instruments de recherche étaient manuscrits
28% provenaient de fichier (impression)

Les problèmes des différentes formes de caractères ne permettaient pas la reconnaissance optique de caractères.

Une firme fût désignée pour transférer les instruments de recherche en format XML-EAD, soit 1,5 millions de pages - papier à numériser.
La numérisation est faite en format noir et blanc et format couleur, pour voir les différences au besoin. Les formats retenus sont TIFF, PDF et XML.









1 commentaire:

  1. 320 millions d'euro pour ce batiment pour conserver l'archive, les francais sont fous ! dans ce batiment on doit mettre de l'or, drogue ou d'argent...

    RépondreSupprimer